Accueil > Amérique du sud > Mexique > Conduire au Mexique : le guide pour les voyageurs novices

Conduire au Mexique : le guide pour les voyageurs novices



Conduire au Mexique peut sembler intimidant au début. Ayant vécu ici pendant trois ans, je peux honnêtement dire que j’étais un peu nerveux au début (surtout après avoir vu des conducteurs à Guadalajara !).

Mais si vous venez des États-Unis ou si vous avez une certaine expérience de la conduite sur le côté droit de la route dans d’autres pays, vous constaterez que conduire au Mexique est assez facile et direct.

Que vous ne louiez votre voiture que pour un jour ou deux ou que vous envisagiez de faire un voyage complet au Mexique, le fait d’avoir une voiture dans certaines régions du pays peut faciliter considérablement votre voyage.

Avoir une voiture pour se déplacer dans différentes parties du pays est un moyen beaucoup plus abordable d’explorer le pays que de prendre l’avion ou le bus interurbain.

C’est certainement l’option la moins chère si vous voyagez à deux ou plusieurs avec des locations disponibles pour seulement 10 dollars par jour et que le prix de l’essence est à peu près le même qu’aux États-Unis en ce moment.

J’ai essayé de répondre aux questions les plus fréquentes concernant la conduite automobile au Mexique. Si vous avez encore des inquiétudes après avoir lu cet article, n’hésitez pas à les exprimer dans les commentaires et je ferai de mon mieux pour trouver la réponse pour vous !

Est-il prudent de conduire au Mexique ?

Oui et non. Cela dépend de l’endroit et du moment où vous conduisez. Tout comme il y a des régions des États-Unis où vous pourriez éviter de conduire la nuit lorsque vous êtes seul, il y a des endroits au Mexique où vous voudrez éviter de conduire la nuit lorsque vous êtes seul.

Conduire au Mexique, en général, est parfaitement sûr et, comme je l’ai dit plus haut, c’est l’une des meilleures façons de voir le pays.

Quelques conseils que je retiens lorsque je conduis au Mexique sont d’éviter de conduire la nuit. Si vous vous déplacez entre les villes ou d’autres zones rurales, tenez-vous-en à la conduite de jour.

La circulation est plus dense pendant cette période et si quelque chose devait arriver (comme une panne), vous serez en bien meilleure position pour obtenir de l’aide.

Une autre chose que je fais chaque fois que je vais conduire au Mexique est de demander des conseils sur l’itinéraire que je prends. Il y a presque toujours quelqu’un qui a fait le voyage récemment et qui peut vous dire à quoi ressemblaient les routes et s’ils se sont sentis en sécurité pendant le voyage. Découvrez le témoignage d’Elise sur le site www.voyages-au-mexique.fr

Pendant que vous y êtes, il est utile de vous renseigner sur le nombre de station-service qui se trouvent sur le trajet (surtout si vous allez traverser des zones plus rurales pendant de longues périodes).

Assurez-vous toujours que votre téléphone est complètement chargé et que vous disposez d’un chargeur que vous pouvez brancher sur votre voiture pour rester connecté.

Ces conseils s’adressent principalement à ceux qui vont faire le tour du Mexique en voiture. Si vous louez simplement une voiture pour profiter du voyage de Tijuana à Ensenada, de Cancun à Mérida ou de Mexico à Puebla en passant par Guadalajara, il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter.

Prenez les routes à péages

Prenez les routes à péage, gardez de l’argent sur vous et profitez du voyage.

La seule réserve concernant les voyages de courte durée est que vous pouvez louer une voiture au Chiapas ou à Oaxaca pour explorer une partie de la beauté naturelle sans guide touristique.

Bien que ce ne soit pas nécessairement dangereux, il peut être inconfortable ou difficile de passer sur certaines routes. Une grande partie de la propriété foncière fait l’objet de débats dans cette partie du pays et si vous ne parlez pas très bien l’espagnol, vous risquez de vous retrouver à faire demi-tour et à lutter pour atteindre la destination souhaitée.

Le plus gros problème auquel vous serez probablement confronté en essayant de visiter les zones touristiques du Chiapas est lorsque des enfants tirent des cordes en travers de la route et demandent de l’argent pour pouvoir passer. Ces situations peuvent se produire tous les quelques mètres.

Beaucoup de gens disent que vous ne devriez tout simplement pas ralentir. Ils lâcheront la corde quand ils verront que vous ne ralentissez pas. D’autres disent que vous pouvez ralentir et leur offrir un petit quelque chose – quelques pièces de monnaie ou de la nourriture si vous en avez.

Que se passe-t-il si vous tombez en panne aux Mexique ?

N’ayez pas peur, les Anges verts sont là ! Les anges verts sont essentiellement des services d’assistance routière que vous pouvez appeler de n’importe où au Mexique. Mais ils ne desservent que les autoroutes principales, donc si vous tombez en panne dans un endroit quelconque, ils ne pourront pas vous aider.

Vous pouvez appeler les Green Angels à partir d’un téléphone portable ou d’une cabine téléphonique en composant le 078. Il s’agit d’une ligne d’assistance téléphonique ouverte 24 heures sur 24, de sorte qu’ils puissent toujours vous aider.

Leurs services sont gratuits, il vous suffit de payer le gaz ou les péages que vous traversez une fois que vous êtes assis devant avec eux. La seule mise en garde étant que vous devez avoir un niveau d’espagnol de base si vous voulez communiquer avec eux.

Cela dit, si vous conduisez une voiture de location, l’entreprise à laquelle vous louez aura sans doute une ligne d’assistance téléphonique que vous pourrez appeler en cas de panne.

Les grandes entreprises comme Enterprise and Budget ont leur propre service de dépannage qu’elles enverront pour vous aider et, bien évidemment, quelqu’un au bout de cette ligne téléphonique parlera anglais.


Notez cet article :
Conduire au Mexique : le guide pour les voyageurs novices 4.40/5 - 20 votes

Auteur : Mathilde


Commentaires :